Archives

Qui sommes-nous ? Le projet que nous combattons... Pourquoi nous sommes contre
Comment adhérer ? L'avancement du projet Quelques photos maintenant...
Ils l'ont dit ou écrit... Ce qu'en disent les Sénateurs et les Députés... Quelques sites intéressants...
Participer à la pétition... ACCUEIL Un peu de technique...
Ce qu'en disent les présidentiables... Le Grenelle de l'environnement...  
     

 

 

Samedi 08 août 2009

Durant 6 nuits (du 17 au 19 juillet et du 24 au 26 juillet) s'est déroulée une manifestation culturelle à COSNE SUR LOIRE : "Les nuits du Vieux  Château". Le thème de ce festival : Ouverture des consciences au développement durable.
Invitée par les organisateurs et très agréablement accueillie, l'ADSN a pu ainsi informer les spectateurs sur le projet de la mine de LUCENAY - COSSAYE. Des panneaux, affiches, plans et autres documents ont été et seront encore exposés par leurs soins.
Voici le lien pour aller visiter leur site : http://www.myspace.com/nuitsduvieuxchateau

Merci à cette association et à ses organisateurs.

 

Lundi 15 juin 2009

Un communiqué de presse a été envoyé par l'ADSN à différents contacts (radio - TV et presse écrite) ainsi qu'à des associations environnementales

Pour lire le communiqué de presse

 

Mercredi 3 juin 2009

Suite à la parution de l'article ci-dessous, et d'un reportage de 2 pleines pages dans le journal du Centre du 25 mars 2009, un courrier a été adressé au Préfet ainsi qu'à Monsieur ROSSIGNOL, président de la Chambre de Commerce,  Nous n'avons eu aucune réponse à ce jour...

Un courrier a également été adressé à certains sénateurs, à Messieurs Biraux et Bataille, rapporteurs et à Madame PAPALARDO, présidente de l'ADEME.

 

Jeudi 21 mai 2009

Suite à l'article paru dans la revue du 1er trimestre 2009 de la Chambre de commerce et d'industrie de la Nièvre, l'ADSN a rédigé un tract, distribué dans toutes les boites aux lettres de nos deux communes et envoyé également à tous les maires de la Nièvre et de l'Allier

  Pour voir le tract

  Pour voir l'article de la CCI

 

Vendredi 10 Avril 2009

Nous avons l'immense tristesse de vous faire part du décès de Notre Président Monsieur Jean Montegut, survenu le dimanche 5 avril suite à une longue maladie. Ses obsèques ont eu lieu à Lucenay-les-Aix le jeudi 9 avril.

Il a su nous transmettre sa force. Notre lutte continue, sans lui, mais avec votre soutien.

 

 

Dimanche 29 mars 2009

L'engouement pour le stockage souterrain du CO2 est en train de retomber. Un rapport parlementaire vient de confirmer la position des associations. France Nature Environnement (FNE) réaffirme son opposition à cette technique inutile et coûteuse, qui n'arrange que les producteurs d'énergies fossiles.

Pour lire le communiqué de presse de FNE :
http://www.fne.asso.fr/com/cp_en_pdf/cp_270309.pdf

Pour lire le rapport parlementaire :
http://www.adsn58.fr/images/RapportBirraux-mars_2009.pdf

Pour lire un résumé du rapport parlementaire

 

Dimanche 25 janvier 2009

Ce vendredi 23 janvier, des délégations d'opposants et de partisans au charbon de Lucenay/Cossaye ainsi des membres des corps constitués du département étaient reçus tour à tour par le Préfet et deux personnes diligentées par Paris.

 En effet, par une lettre, du 10 septembre 2008, adressée aux vice-présidents
 - du Conseil Général des Mines (CGM) et
- du Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable (CGEDD)
M. Jean-Louis BORLOO, Ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire diligentait une mission d'inspection afin d'analyser les différents projets de demandes de concession dont il avait été saisi.

Lors de cette entrevue, M. Pelletier, vice Président de l'ADSN, a pu exposer les motivations et les arguments de cette association. Il a par ailleurs laissé, aux deux inspecteurs chargés de mission par le ministre, un argumentaire détaillé.

Pour voir le contenu de cet argumentaire, cliquer sur le lien ci-dessous.

argumentaire-230109.pdf

Ce même jour, en fin de journée, le comité "charbon propre" organisait, avec l'aide des communistes nivernais,  une réunion d'information, réunion à laquelle participaient entre autres MM CHARMANT, HOURCABIE, LEBRUN, ROSSIGNOL. Tous étaient bien sûr pour le charbon !
Le JDC relate leur propos dans son édition du samedi.

 

Jeudi 20 novembre

Jeudi dernier, 13 novembre, le Contrat de Territoire 2008-2013, validé avec " Agglomération de Nevers et Pays de Nevers Sud Nivernais ", ne comporte plus, contrairement au projet, de "fiche-action" sur le charbon. C'est une très bonne nouvelle !

 

Vendredi 24 octobre

Avant hier, mercredi, l'assemblée générale de l'ADSN s'est déroulée comme prévu à partir de 18h30 à la salle polyvalente de Lucenay Les Aix.

FRANC SUCCÈS !  La salle était comble.

18 h 30 - 19 h 30 : Accueil, renouvellement des cotisations, présentation d'un diaporama
19 h 30               : Assemblée Générale avec rapport du trésorier et du président
20 h                   : Conférence - débat avec Maître FÉVRIER, avocat de l'ADSN, 

La trésorière a exposé le bilan financier de l'ADSN, le Président quant à lui, a tenu à rappeler quelques grands points importants de notre lutte, il a tenu aussi à souligner le manque de coopération évident du directeur JDC, (à l'inverse de ses journalistes qui, eux, font correctement leur travail).

Puis un diaporama commenté a permis d'informer les participants sur la réalité de la situation à propos du CO², de son captage et de son stockage ; cliquer sur ce lien pour retrouver ce diaporama 

Enfin Maître FÉVRIER prit la parole. Sa brillante intervention sur la partie juridique du projet nous a permis de pendre conscience de l'importance de l'accord ou du refus de la concession et ce, contrairement à ce que prétendaient la SEREN et VALLORCA.

Un pot de l'amitié fut offert en fin de réunion.

 

Mercredi 08 octobre

Parue aujourd'hui 8 octobre dans le journal LA MONTAGNE, l'info ou l'intox ci-dessous ; dans les 2 cas celle-ci prête à réflexion...

CHARBON : TOTAL à la rescousse !
Personne ne confirme mais sur place des techniciens ont été vus en train d'effectuer des relevés sur le site du projet de mine à ciel ouvert. Total aurait été appelé pour chercher une solution au principal problème, les rejets de CO²

 

Mardi 07 octobre

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de l'ADSN aura lieu mercredi 22 octobre 2008 à partir de 18h30 à la salle polyvalente de LUCENAY LES AIX.

18 h 30 - 19 h 30 : Accueil, renouvellement des cotisations, présentation d'un diaporama
19 h 30               : Assemblée Générale avec rapport du trésorier et du président
20 h                   : Conférence - débat avec Maître FÉVRIER, avocat de l'ADSN, Professeur agrégé de droit,
                            spécialiste du Droit de l'Environnement

Retenez donc la date de cette manifestation et venez nombreux !

 

Samedi 13 septembre

Le rapport SOFREMINES est en ligne ici au format pdf

 

Samedi 13 septembre

Colloque franco-polonais sur le développement durable organisé par le CERAMAC (Centre d'Etudes et de Recherches Appliquées au Massif Central, à la moyenne montagne et aux espaces fragiles) à Clermont Ferrand les 17 et 18 septembre 2008 

Parmi les intervenants : M. CHAZE (CERAMAC) 
La participation citoyenne comme moyen d’opposition à un projet de développement local peu durable : l’exemple du projet de centrale thermique à Lucenay-Cossaye (Nièvre)

 

Jeudi 3 juillet

Le jeudi 3 juillet s'est tenue la seconde réunion de l'Observatoire Économique et Départemental. Pour rappel, cet observatoire s'est créé le 22 février 2007.
Il a pour objectifs : 
- Examiner les volets techniques, environnementaux, sociaux et économiques des projets miniers
- Favoriser le débat citoyen
- Apporter aux habitants de la Nièvre et au-delà, les moyens d'information, les capacités d'analyse et de contrôle dont ils ont besoin.

Les 3 grands thèmes de travail de l'Observatoire seront : 
- L'environnement, l'énergie, la santé
- L'économie, l'emploi et la formation
- L'habitat, les services et infrastructures

Rien de nouveau si ce n'est que les débats seront sans doute très orientés...

 

Mercredi 2 juillet

La lettre d'information N° 3 a maintenant été distribuée. Vous pouvez aussi la retrouver sur le site en cliquant sur le lien ci-dessous

                                Lettre 3

 

lundi 26 mai

Inauguration des 17èmes journées nature d'AVERMES consacrées cette année au réchauffement climatique ce lundi 26 mai à 18h à ISLEA.
Cette manifestation durera toute la semaine et différents spécialistes se succèderont pour des conférences le soir à 20h30.

Au programme :

Lundi 26 mai : Inauguration des journées Nature animée par M. Vincent LHERMET, chasseur d'orages, puis pot de l'amitié

Mardi 27 mai : Océan et climat par M. Jacques MERLE, océanographe et physicien

Mercredi 28 mai : Observations, causes et conséquences du changement climatique par M. Gaël DERIVE, expert du changement climatique et docteur es science en hydrologie

Jeudi 29 mai : Le climat en question par M. SIGAUD, météorologue à météo France

Vendredi 30 mai : Projection du film d'Al GORE, suivi d'un débat avec M. APPAIX, animateur au point Info Energie de l'Allier

Pour ceux qui veulent en savoir plus : http://journature.free.fr/

 

Jeudi 10 avril

Question du JDC à N. Kosiusko Morizet, Secrétaire d'Etat à l'Ecologie :
" Quand l'Etat donnera t-il sa réponse sur le projet minier ?"
Réponse: "Nous ne sommes pas à la veille d'une décision finale. C'est un processus long qui demande des éclaircissements. Notre code minier est trop ancien (1) et ne prend pas en compte les considérations environnementales. Il y aura des questions supplémentaires à poser aux 2 promoteurs de projet concernant notamment la capture du CO2"

(1) Erreur: le nouveau code minier est sorti en juin 2006

 

Lundi 24 mars

Un nouveau maire à Cossaye ; à l'issue de l'élection du maire et de ses adjoints, Louis-Albert NAUX, nouvellement élu maire de COSSAYE a déclaré à l'assistance :
     - remercier les Cossayaises et les Cossayais de les avoir élus
     - vouloir travailler en bonne entente avec les élus de la liste opposée
     - remercier l'ancien maire d'avoir laissé une situation saine à Cossaye
     - vouloir poursuivre le combat contre l'implantation de la mine de charbon à Cossaye-Lucenay ; la totalité des élus étant opposée à la mine.

Dans un prochain communiqué, la liste des maires des deux communes et de leurs adjoints vous sera communiquée.

 

Mardi 18 mars

Hier, au lendemain des élections municipales, le JDC faisait paraître un encart en gras sur les élus de Cossaye et Lucenay qui précisait :

COSSAYE - LUCENAY LES AIX  : les " ANTI-MINE " primés.  

À LUCENAY LES AIX, les anti-mines ont obtenu la majorité quant à COSSAYE, les deux listes "anti-charbon" ont dix et cinq élus ; la liste pro-charbon n'a donc aucun élu.

 

Lundi 02 mars

Élections cantonales, canton de Dornes : Mme RUSTUEL et son suppléant M. CAMUS étaient à COSSAYE. Les deux candidats étaient accompagnés par 2 représentants du comité " charbon propre ".

Après s'être présentée et avoir très brièvement expliqué les raisons de sa candidature, Mme RUSTUEL passa la parole à son suppléant, M. CAMUS qui fit de même.

A la question " quel est votre programme ", Mme RUSTUEL a plutôt fait un constat de la situation actuelle du canton et par extension du département. Elle a avoué ne pas avoir de programme très précis mais a signalé que beaucoup d'actions seraient envisageables si le projet de la mine aboutissait.

Mme RUSTUEL se dit franchement pour le charbon et ajoute que de toutes façons des centrales se construisent partout (la France tient même à en vendre - propos du président de la République). Il ne faut dit-elle surtout pas que LUCENAY-COSSAYE rate le coche ; d'autant plus que les technologies de captage et de stockage sont au point. En cela elle est solidement soutenue par les 2 représentants du comité " charbon propre " MM FUMAT et CHAUSSIN.

Des arguments vifs et passionnés furent échangés. Décidément, les pour et les contre le charbon ne s'appuient pas sur les mêmes experts, n'entendent pas les mêmes propos lors des réunions et ne lisent pas les mêmes articles !

D. Drure

 

Vendredi 22 février

Le projet de paquet " Énergie - climat " de la Commission Européenne qui souhaite réduire de 20% son impact climatique d'ici à 2020 rencontre des difficultés inattendues. 
" en Europe, les constructeurs ne peuvent plus livrer une centrale électrique moins (mais toujours) émettrice de CO2 avant 2015 " s'inquiétait, le 14 février, François GIGER, chef de la mission Stratégie et Valorisation d'E.D.F.

Nous informons le PC, M. FUMAT et Mme RUSTUEL candidate aux cantonales.

 

Mardi 19 février

Depuis ce lundi 18 février, la candidate communiste aux cantonales de DORNES distribue un tract sur l'exploitation du charbon.
Le texte reprend fidèlement les propos de M. FUMAT et du PC, propos qu'on avait entendus le 31 janvier à Nevers et nous encourage à ouvrir la mine demain !

Le PC reste fidèle à ses convictions et persiste dans l'erreur.

 

Mercredi 6 février

Ce lundi 4 février, le Journal du Centre publiait l'interview de M. FUMAT. Celui-ci avait réuni, le 31 janvier, 50 à 60 membres du PC et de la CGT, pour leur expliquer que le charbon "propre" était pour demain et qu'il fallait vite ouvrir la mine ! Classique.
L' ADSN est intervenue longuement mais le JDC, fidèle à ses habitudes, n'a pas dû entendre comme en témoigne son article !

 

Mercredi 9 Janvier

"Ces derniers temps, même le président Bush semble s'être réveillé. Mais il a placé les intérêts de ses soutiens de campagne, les industries du charbon et du pétrole, avant ceux de la planète. S'il s'inquiétait vraiment du réchauffement, comment aurait-il pu approuver la construction de centrales électriques au charbon, même si ces centrales utilisent des technologies plus efficaces que jamais ? Il faudrait, au contraire, pousser les Américains à utiliser moins d'énergie et à recourir davantage aux méthodes émettant moins de carbone, avec des mécanismes fondés sur le marché." ...

"Le protocole de Kyoto était une tentative de commencer à gérer le réchauffement planétaire d'une façon juste et efficace. Mais il laissait de côté la majorité des sources d'émissions. Et cela ne sera pas grand-chose d'autre qu'un geste symbolique, à moins que les Etats-Unis et les pays en développement ne s'y plient. Il est nécessaire que naisse une nouvelle " coalition of the willing " [nom donné par l'administration Bush à la coalition intervenue en Irak, NDLR], cette fois peut-être menée par l'Europe, et dirigée contre un danger réel. Cette coalition pourrait se mettre d'accord sur certains principes de base : renoncer à construire des centrales à charbon, augmenter l'efficacité du carburant des automobiles, fournir une aide ciblée aux pays en développement afin de leur permettre d'améliorer leur efficacité énergétique et de réduire leurs émissions. Les membres de la coalition pourraient aussi proposer ensemble de plus grandes motivations à leurs propres industriels, soit par le biais de plafonds plus stricts d'émissions, soit par des taxes plus élevées imposées aux pollueurs. Ils pourraient ensuite s'accorder sur la taxation des biens venus d'autres pays, y compris des Etats-Unis, s'ils sont produits avec des procédés contribuant au réchauffement climatique. Il ne s'agit pas de protéger les producteurs locaux, mais de protéger notre planète.

Le climat changeant du changement de climat donne aux dirigeants politiques de l'Europe et aux autres membres potentiels de cette " coalition des volontaires " une occasion sans précédent d'aller plus loin que les mots. Il est temps d'agir, maintenant."

JOSEPH E. STIGLITZ, prix Nobel d'économie 2001

 

Mercredi 9 Janvier

MARLAND jugé pour abus de biens sociaux. Entrefilet paru dans le Journal du Centre du 7/1/2008

"L’homme d’affaires, François MARLAND, informateur des autorités américaines dans l’affaire EXECUTIVE LIFE, liée à la gestion de l’ex-CREDIT LYONNAIS, doit répondre d’abus de biens sociaux à partir d’aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de PARIS. Il doit comparaître avec sept autres personnes, dont Jean-François HENIN l’ancien patron d’ALTUS FINANCE, ex-filiale du Crédit Lyonnais qui avait monté le rachat frauduleux de l’assureur californien EXECUTIVE LIFE par un groupe d’investisseurs français en 1991."

 

                           Mardi 1er janvier 2008

 

 

 

 

Les membres du bureau de l'ADSN, son président et les webmasters présentent à tous les adhérents de l'association et à tous les visiteurs du site leurs meilleurs voeux pour la nouvelle année ; que celle-ci vous apporte tout ce dont vous rêvez, santé en premier et satisfactions tant sur le plan personnel que professionnel.

 

Vendredi 14 décembre

Hénin fait grise mine !   Article paru dans  " Le Point " le  13/12/2007...

 Jean-François Hénin, ex-banquier virevoltant et patron de la petite compagnie pétrolière Maurel & Prom, renonce à son projet de mine de charbon à ciel ouvert dans la Nièvre. Le Conseil Général n'y était pas opposé, hormis quelques élus écologistes. Mais Hénin, dont la maison se trouve à quelques kilomètres du site, dit avoir reçu plusieurs menaces de mort. Il se dit persuadé que le projet sera un jour réalisé, mais par un étranger.

- Nouvelle intox -idem 2006 
- BESSON présente le projet à l'Ecole des Mines, " au service de l'environnement " ! 
- La SAFER bloque des terres pour 2 ans avec portage financier par la SEREN 
- G. HOURCABIE affirme que la mine se fera ! 

NE RÊVONS PAS ET ATTENDONS LE REFUS DU DROIT DE CONCESSION PAR LE MINISTRE.

 

Vendredi 23 novembre

" Capturer le CO2, c'est reporter le problème "

 Ce lundi 19 novembre, le Prix Nobel de physique italien Carlo Rubbia a mis en doute lundi la fiabilité de la capture et la séquestration du CO2 dans les couches géologiques comme moyen de lutte contre le réchauffement climatique, une technique notamment à l'étude au niveau de l'Union européenne. 

" Mettre le gaz carbonique sous terre, c'est reporter le problème à plus tard car il ressortira un jour pour retrouver l'atmosphère " a averti le scientifique en marge d'une conférence devant le Parlement européen sur les technologies de lutte contre le dérèglement climatique. " Il faut 35.000 ans pour que le CO2 soit réabsorbé par la biosphère. Si l'on veut piéger du carbone, il faut donc le faire durant plus de 35.000 ans. C'est un problème énorme et les solutions sont très difficiles. Je crois qu'il est mieux de parier sur les énergies renouvelables " a-t-il ajouté.

Deux jours plus tard, mercredi 21 novembre, le comité " pour une exploitation propre du charbon ", défenseur de la mine de charbon, était reçu par le préfet. Selon un article du JDC, les membres de ce comité  se disent optimistes. Le préfet leur a prêté une oreille attentive. Leurs arguments :
- les techniques de capture et de stockage sont au point ; il faut maintenant passer à la phase industrielle ; c'est pour cela que la mine de Lucenay-Cossaye doit devenir un site de recherche ! ! ! ! ! ! (comprenne qui pourra ! )
- 1000 emplois dans un premier temps et 400 par la suite !

 

Dimanche 11 novembre

Ce jeudi 09 novembre, M. BESSON, de la SEREN, faisait une conférence à l'école des Mines sur " le projet énergétique de 
Lucenay-Cossaye ..... au service de l'environnement ! ".
Devant 40 retraités, M. Besson n'a jamais parlé d'environnement mais a annoncé avoir commandé les roues pelles ! !
Le Dr Escaravage s'est fait un plaisir de renouveler notre opposition !

 

Mardi 06 novembre

Question écrite n° 00950 de M. Marcel Rainaud  (Aude - SOC), publiée dans le JO Sénat du 19/07/2007 - page 1276

M. Marcel Rainaud interroge M. le ministre d'État, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables sur la question de l'attribution de concession minière ainsi que sur celle de la création de nouvelles centrales thermiques. En signant le protocole de Kyoto, la France s'est engagée à réduire ses émissions de CO2 pour les ramener au niveau de 1990. Les émissions de gaz carbonique consécutives à l'utilisation d'énergies fossiles constituent la première cause de dérèglement climatique dans les pays développés. Différentes études montrent qu'une centrale thermique d'une puissance de 1000 MW produisant 5 OOO heures par an, rejette annuellement dans l'atmosphère, entre 4 et 5 millions de tonnes de CO2. Monsieur le Président de la République affirmait récemment que le développement durable, et la lutte contre le réchauffement climatique étaient les premières questions à traiter, et précisait que la relance de la production de charbon ne lui semblait pas pertinente. Dans ce contexte, il lui demande de préciser la position qu'il entend adopter à l'égard des projets de création de centrales thermiques, comme dans le domaine de l'attribution de nouvelles concessions minières sur notre territoire. 

Réponse du Ministre d'État, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables, publiée dans le JO Sénat du 01/11/2007 - page 1983

Les centrales électriques au charbon émettent environ 0,8 tonne de CO2 dans l'atmosphère par mégawatt-heure électrique produit. Les plus anciennes centrales à charbon françaises seront déclassées d'ici à 2015, date à laquelle seules les cinq tranches les plus modernes subsisteront. Ainsi, la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique met en évidence le besoin de remplacer ces capacités de production électrique de semi-base (c'est-à-dire fonctionnant environ 4 000 h/an) et préconise pour cela le recours aux cycles combinés à gaz, environ deux fois moins émetteurs de gaz à effet de serre. Toutefois, la production électrique à partir de charbon étant amenée à se développer à l'échelle mondiale, la France considère que tout doit être mis en oeuvre pour rendre compatible la production électrique à partir de charbon avec la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, la France compte être un acteur important dans le développement des technologies de captage et de stockage du carbone. S'agissant de la délivrance de concessions de charbon, le ministre d'État, ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables, a été saisi de deux demandes de concessions concurrentes, situées dans le département de la Nièvre. Ces projets prévoient également la création d'une centrale électrique thermique, mais, à ce stade, seule la concession de mines de charbon a fait l'objet du dépôt de demandes officielles. Il appartient donc aux services de l'État, saisis de ces demandes, de procéder à leur instruction administrative. Les demandes de concession ont été soumises à enquête publique et les dossiers sont actuellement en cours d'examen dans les services. À ce stade, aucune décision n'est arrêtée. Il convient, en outre, de rappeler qu'à l'issue de la procédure en cours l'éventuelle délivrance d'une concession ne conférera au demandeur qu'un droit d'exclusivité sur le gisement. Avant d'envisager l'ouverture des travaux d'exploitation, le concessionnaire devra préalablement obtenir une autorisation d'ouverture des travaux miniers, procédure qui comporte la réalisation d'une étude d'impact et d'une enquête publique. Toute décision concernant ce projet de concession sera prise dans un contexte de transparence, avec le souci légitime de préservation des intérêts des populations concernées et de l'environnement.

 

Vendredi 28 septembre

Les synthèses et les rapports des différentes commissions sont maintenant en ligne sur le site du gouvernement.
Place maintenant à la consultation du public !

Sur la page " Grenelle de l'environnement " vous trouverez un extrait du  rapport de la commission 1 sur le charbon.

Vous avez seulement 15 jours (du 28 septembre au 12 octobre) pour vous exprimer dans le forum que le gouvernement met à votre disposition. Voici le lien :

http://forums.gouv.fr/article.php3?id_article=228&entrer_forum=1

 

Lundi 17 Septembre 2007

Une nouvelle page est en construction :       Le Grenelle de l'environnement.
Vous pouvez dès maintenant allez la consulter. Il est important qu'on défende notre point de vue sur le charbon à Lucenay-Cossaye ! Et nous aurons notre mot à dire en octobre, lors de ce Grenelle.
 Il ne faut surtout pas rater l'occasion !

 

Mardi 12 Septembre 2007

M. Jean-Pierre ROULLET, Président de la Chambre des Métiers déclarait le 14/11/2006 au JDC à propos de la mine de charbon : " On ne peut passer à côté d'une telle opportunité pour notre emploi et notre développement économique ".

Le même M. ROULLET, ces derniers jours, à l'occasion d'une présentation d'éco-construction considérait que " Le temps des belles paroles était terminé et qu'il convenait d'agir en matière d'écologie " ! ! ! 

Par quoi doit-il commencer ?     peut-être une adhésion à l' A.D.S.N !!!

 

Dimanche 12 Août 2007  L'anniversaire

Il y a un an, nous découvrions le projet mine et centrale de Cossaye, Lucenay, Toury et les grands titres du Journal du Centre.
Dès le 16 Août, dans le JDC, Mr HOURCABIE prévoyait un "électrochoc démographique"!!
Un an après, silence sur toute la ligne : Préfet, Conseil Général, député, ce qui ne signifie absolument pas que la SEREN et Mr HENIN aient renoncé.
Chacun se doit de suivre attentivement les travaux du Grenelle de l'Environnement en espérant qu'il en sortira le refus du droit de concession

 

Samedi 7 juillet

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre première Assemblée Générale du :

VENDREDI 20 juillet 2007 à 19H30 SALLE POLYVALENTE A LUCENAY-LES-AIX

ORDRE DU JOUR : 
- Changement d'adresse du siège de l'Association.
- Rapport du trésorier. Périodicité de l'exercice.
- Cotisation 2007 - 2008.
- Validation des membres du Conseil d'Administration.
- Rapport du Président. 

Nous vous remercions de faire un effort particulier pour assister à cette Assemblée car il est toujours bon de montrer notre force et notre détermination.

 

Mardi 3 juillet

ENCORE une bonne nouvelle : Daniel RUIZ, rédacteur en chef du Journal du Centre, grand ami de la S E R E N et du Conseil Général, qui ne connaît pas le mot " OBJECTIVITÉ ", rejoint le groupe CENTRE FRANCE à PARIS, après avoir été félicité par Monsieur CHARMANT (voir photo sur le J D C de lundi). Son successeur, Jean-Yves VIF, en provenance de " La Montagne " Moulins, ne peut que nous être sympathique !
                                                                                                                             --- J. Montégut ---

Samedi 30 juin

BONNES NOUVELLES DE L' HEXAGONE :

- Le Président de Région Haute Normandie se déclare opposé à la construction de 2 centrales à charbon (Poweo et Endesa) au HAVRE.

- BERTHOLENE (Aveyron) : Les propriétaires des terrains refusent l'accès à la société écossaise qui souhaitait faire des sondages pour l'exploitation d'une mine de charbon. La société a alors demandé au Préfet une déclaration de servitude pour accéder aux terrains : NOUVEAU REFUS !

 

Vendredi 15 juin

Résumé de l'article du JDC du jeudi 14 juin 2007...

Lors de son passage à COSSAYE et DECIZE, Brigitte FREYTAG, la candidate UMP de la 3ème circonscription de la Nièvre, s'est clairement prononcé contre le projet d'exploitation du charbon de Lucenay-Cossaye. 
Se réfugier derrière les emplois pour soutenir ce projet est une fausse bonne idée ; on peut en créer dans la filière bois, faire venir des PME-PMI.
Brigitte Freytag a rappelé les propos de Roselyne Bachelot sur ce projet : " c'est un contre signal écologique tout à fait important ".
La candidate dit aussi avoir reçu une lettre de Nicolas SARKOZY, lui signalant que le charbon de Lucenay-Cossaye n'était pas dans ses projets immédiats.
L'environnement est devenu une priorité pour notre gouvernement a-t-elle déclaré en conclusion sur ce sujet.

 

Jeudi 06 juin

Ce jeudi, à 18h30, Brigitte FREYTAG (candidate UMP aux législatives), et M. Serge LEPELTIER (ancien ministre de l'environnement), étaient à la salle des fêtes de COSSAYE. Ils ont ainsi pu discuter, avec les maires et plusieurs adhérents de l'ADSN,  du fameux projet de mine.

Après un bref discours d'introduction de M. MEUNIER, maire  de COSSAYE, Mme FREYTAG affirmait très clairement qu'elle était contre ce projet puis elle passa la parole à M. LEPELTIER.

M. LEPELTIER, ancien ministre de l'environnement, réitérait les mêmes propos qu'il avait tenus lors de sa venue le 23 septembre 2006 à Lucenay-les-aix. Voici quelques phrases marquantes :

- Ce serait le pire signe écologique que la France puisse donner en ouvrant une mine de charbon

- Le charbon propre, ça n'existe pas. C'est une malhonnêteté intellectuelle. Avant plusieurs dizaines d'années, on ne saura pas faire et surtout on ne connaît pas les conséquences de cette séquestration. Personne ne peut objectivement aujourd'hui parler de charbon propre

- Le site pilote c'est une malhonnêteté intellectuelle

- Ce n'est pas parce qu'on a besoin d'énergie qu'il faut polluer la planète. Ce sont des arguments fallacieux

- Il faut que les élus que nous sommes fassent passer l'intérêt général avant l'intérêt personnel

- Au nom de l'emploi, on ne peut pas tout justifier

 

Samedi 2 Juin : La Montagne - Position des candidats aux législatives de la 1ère circonscription de l'Allier (Moulins)

Les principaux candidats de cette circonscription sont opposés à l'ouverture de la mine de charbon et plus encore à l'exploitation d'une centrale thermique sur le site. Citons entre autres : Pierre André Périssol (UMP), Guy Chambefort (DVG), Delphine Mayrargue (PS), Danielle Demure (MODEM), Gérard Matichard (LES VERTS), Hugues Auvray (DVD)

Nos élus du département feraient bien d'en prendre de la graine ... Ils doivent se sentir bien seuls à soutenir des projets aussi insensés. A l'évidence, le bon sens n'est pas nivernais ...

 

Mardi 22 mai

La Commission " Infrastructures, Environnement, Energie " du Conseil Economique et Social de Bourgogne recevait, hier, lundi 21 mai, à Cossaye, les maires des trois communes et les associations de défense.
Nous souhaitions faire une présentation complète avec tableaux et documents, type celle de Cossaye ou Lucenay.
La Commission a préféré six exposés des maires et associations et un débat qui en fait n'a pas eu lieu.
Les membres de la Commission n'ont pratiquement pas pris la parole. Nous avons présenté nos arguments, connus et toujours valables et nous avons écouté le monologue de M. FUMAT, de La Machine.
Nous n'avons pas eu d'exposé de la mairie de Toury, M. HOURCABIE était absent !

 

Lundi 21 mai

MERCI, LEONARDO DI CAPRIO !
Après le film d'Al GORE," La Vérité qui Dérange " sur la catastrophe écologique de la planète (le DVD est disponible), Léonardo Di Caprio a présenté au festival de Cannes son film : " LA 11ème HEURE ", un document alarmiste sur l'état de la planète.
Dès sa sortie, le premier DVD sera offert aux conseillers généraux de la Nièvre !

 

Jeudi 17 mai : RADON Mythe ou Réalité

Monsieur HENIN et la S E R E N liront avec intérêt le JDC du jour : Deux classes d'HAGUENAU (Bas Rhin) fermées en raison d'une concentration anormale de RADON (valeurs supérieures au seuil de précaution de 400 becquerels par mètre cube).
Le RADON, présent à COSSAYE, à la limite du seuil tolérable, est un gaz naturel inerte et radioactif, dépourvu d'odeur, de couleur et de goût. L'Organisation Mondiale de la SANTE (A.M 29 juin 2005) décrit le risque de cancer pulmonaire qui augmente avec l'exposition au radon.
Nous tenons à disposition des pétitionnaires la carte de France du RADON

 

Dimanche 15 avril

N'hésitez pas à parler de la pétition Internet à vos proches, vos voisins, votre famille. Même s'ils n'ont pas Internet, vous pouvez, pour eux et éventuellement avec eux, sur votre ordinateur, signer cette pétition ; vous n'aurez qu'à indiquer votre adresse e-mail puisqu'ils n'en ont pas.

 

Vendredi 06 avril

N'hésitez pas à signer la pétition par Internet.
Pour ce faire, cliquez sur le lien ci-dessus et remplissez le tableau proposé sur la page correspondante.

Par avance merci !

 

Mercredi 04 avril

Depuis le 6 mars, M. VENUAT, membre de l'ADSN a créé son blog. 
Sujet principal : la mine, la centrale et le charbon !

N'hésitez pas à venir le consulter et éventuellement à déposer votre avis, vos impressions, vos remarques.
Beaucoup d'informations et articles pertinents étoffent déjà ce blog.

Cliquez sur ce lien :                  http://veriteminecharbon.unblog.fr

- - - - - - - - - - - - - - - - -

Article intéressant à lire...

Paru dans la Montagne du mardi 3 avril 2007 : Guy Chambefort (PS) est contre la mine !

Guy Chambefort vient de prendre position contre le projet de mine de Lucenay-les-Aix (Nièvre), exprimant en ce sens une orientation différente de celle d'une majorité d'élus socialistes de la Nièvre. Tout en demeurant prudent, le maire et conseiller général PS d'Yzeure note " notre production naturelle électrique couvre actuellement les besoins... On fait insuffisamment appel à des énergies propres... On est loin d'avoir épuisé toutes les possibilités de consommer... Donc laisser se développer de tels projets dans les années qui viennent, ouvrirait la porte à un gaspillage irrémédiable et irresponsable...! "

Pour en savoir plus :

http://guy-chambefort.typepad.fr/weblog/files/texte_mine.pdf


Samedi 24 mars

Numéro médiatique de la SEREN et auto-congratulation de la CFE-CGC au grand salon de l'Holiday Inn hier à Magny-Cours

La confédération française de l'encadrement et des cadres (CFE-CGC) invitait, hier les cadres nivernais de la métallurgie à écouter les bonnes paroles de la SEREN sur la mine de Lucenay-Cossaye. Parmi les personnalités politiques locales, on notait la présence de M. Lebrun, vice président du Conseil Régional, M. Eymery, maire d'Imphy et conseiller général et certainement un parterre d'autres invités, bien sûr tous acquis à la cause du charbon.
L'animateur de la réunion n'était autre que M. Ruiz, rédacteur en chef du JDC dont on connaît l'impartialité sur ce projet !

Inutile d'écrire que, dans ce projet, il n'y a que du positif !!!  (emplois, argent, argent, fric, gros sous, pas de pollution... et puis la Chine et l'Inde utilisent bien le charbon ! )
Certes, il y bien le CO2 mais M. Lebrun est confiant, les technologies avancent vite, celui-ci sera capturé et stocké. Ce projet sera d'ailleurs un projet pilote !! La terre n'a donc aucun souci à se faire, M. Lebrun et la SEREN veillent !

Et de conclure : tous les cadres invités sont repartis non seulement informés mais rassurés.

POUR DE L'INFORMATION, C'EST DE L'INFORMATION ! ! ! !

 

Mardi 20 mars

Du nouveau sur le site

Tout d'abord, une pétition en ligne ; voir le lien dans le bandeau ci-dessus. Cliquez sur celui-ci, informez-vous en lisant la page qui se présentera puis n'hésitez pas à "signer" la pétition ! Par avance merci.

De nouvelles pages aussi viennent étoffer notre site. Celles-ci vous informeront sur le CO2, son captage, son stockage, les risques, les différentes centrales thermiques... bref un peu d'informations techniques... que certains de nos politiques feraient bien  de lire avant de donner leur avis...

 

Dimanche 11 mars

Compte-rendu du COLLOQUE DU HAVRE des 8 et 9 MARS derniers sur le CAPTAGE ET STOCKAGE du CO 2

La fine fleur de l'industrie et de la recherche française et étrangère, soit toutes les multinationales, était venue parler captation et stockage du CO2 mais surtout BUSINESS ! 

Les sommes en jeu en milliards de dollars donnent le vertige. Les centrales à remplacer, les brevets et les marchés à l'exportation entraînent les programmes de Recherche et Développement dans une grande course au trésor. Les dernières décisions européennes ne font que renforcer la détermination générale. Les experts promettent une maîtrise du captage-stockage dans une fourchette 2015 / 2020 qu'il faudra tenir car le stockage est complexe avec en prime des problèmes juridiques.

Ce colloque n'avait pas pour objet l'extraction du charbon avant son utilisation dans une centrale mais il nous a permis de comprendre assez facilement que :
- Toutes ces multinationales terminent leur exposé par une pensée émue pour l'environnement et les populations (actualité oblige !) mais se moquent complètement de la mine de Cossaye-Lucenay-Toury, de ses nuisances et des habitants.
- Notre " trésor " de 260MT avec 50MT exploitables est une goutte d'eau au milieu des énormes réserves mondiales (voir Science et Vie de mars07). Le film écourté de la SEREN et l'exposé de VALORCA n'ont pas passionné la salle.
- Le véritable plan est le suivant : Il y a un seul pilote de captage-stockage de CO2 en France à LACQ et bien qu'il y en ait plus d'une vingtaine en Europe, le lobbying du charbon milite activement, " ardemment " dit le Journal de l'Environnement, pour un deuxième pilote dans la Nièvre et donc une CENTRALE A CHARBON et donc une MINE !

D'où les déclarations, sans équivoque au JDC, de C. BRODHAG, Délégué Interministériel au Poison Durable et les sourires ravis de Messieurs Charmant, Hourcabie et Paul, présents au Havre. Le pauvre Nicolas HULOT a raison de s'inquiéter !

 

Samedi 10 mars

Compte rendu de la réunion VALORCA à COSSAYE le 1er MARS 2007

A noter : pas de conseillers généraux ou représentant de la Préfecture présents. Seul M. Mazzocut, fonctionnaire du Conseil Général et rapporteur de l'Observatoire assistait à la réunion, ainsi que Wilfrid SEJEAU, conseiller régional des Verts.

 Les réunions des pétitionnaires se succèdent et les problèmes demeurent. Ni la SEREN ni VALORCA ne veulent investir avant d'obtenir la concession et ne peuvent donc répondre à nos interrogations légitimes. La situation est d'autant plus bloquée que le DROIT DE CONCESSION EST ACCORDÉ POUR 50 ANS, soit 2 ou 3 générations de dirigeants !

Dans ce dossier, sans doute marathon, que vaudront les engagements actuels dans 20 ou 25 ans ? Il est donc impossible de faire confiance aujourd'hui, au vu de toutes les incertitudes : Eau, lavage du charbon , bassin de décantation, poussières, voie ferrée ou convoyeurs vers Decize(!), EDF et THT, expropriations etc. C'est un peu beaucoup !

Nous avons simplement appris que la mine à ciel ouvert était une stupidité (merci la SEREN), qu'il fallait oublier les 260Millions de tonnes de charbon pour revenir à des quantités « exploitables » plus modestes, de l'ordre du 1/4 et que le rendement d'une mine souterraine ne dépasse pas les 30 ou 40 %, confirmant ainsi notre sentiment de gaspillage. Et quand M. CAILLE dit : « Il n'y aura pas de centrale, sans captation et séquestration du CO2 » Il faut traduire : NOUS INSTALLERONS UNE CENTRALE DES QUE NOUS LE POURRONS DANS LE CADRE DE NOTRE CONCESSION DE 50 ANS.

Le problème de la Centrale, avec toutes ses conséquences, ne peut donc être éludé et doit être débattu maintenant.

Mercredi 28 février

Mieux vaut tard que jamais...
Mille excuses pour avoir oublié de signaler que VALORCA faisait sa réunion demain jeudi 1er mars à Cossaye à 18 heures. Venez nombreux avec vos questions et remarques.

 

Vendredi 16 février

Résultats de la seconde enquête publique concernant VALORCA :

- 32 rapports circonstanciés sur le registre de la préfecture, tous contre le projet et 
- 1153 lettres soit 30% de plus qu'à la première enquête.
- autre résultat intéressant : beaucoup plus de lettres de toute la FRANCE !

Bravo à tous mais la lutte continue !

 

Dimanche 11 février

Le groupe pétrolier TOTAL a annoncé jeudi le lancement d'un projet pilote de captage et de stockage géologique de CO2 à Lacq, une technologie susceptible de contribuer à la lutte contre l'effet de serre.
Ce projet permettra d'injecter, pendant 2 ans, à partir de fin 2008, jusqu'à 150 000 tonnes de CO2 dans un ancien gisement de gaz naturel ; coût de ce projet 60 millions d'euros.
Pour mémoire, la centrale de 1000 Méga watts de Lucenay-Cossaye cracherait 4 250 000 tonnes de CO2 par an, soit 28 fois plus que ce que l'on va injecter à Lacq en 2 ans ! ! ! ! 

Quand on pense que certains hommes politiques affirment que le captage n'est plus une utopie mais une réalité et que le charbon propre, c'est possible ! ! !

 

Vendredi 09 février

Le 5000ème visiteur de notre site est invité à se faire connaître pour recevoir son prix, à savoir un sac de charbon (importé d'Afrique du Sud) et une photo de M. Charmant, Président du Conseil Général de la Nièvre.

 

Jeudi 08 février

Dominique VOYNET, invitée par les Verts du département,  a passé sa matinée à Lucenay. Après une visite des lieux de l'éventuelle future mine, elle a tenu un point presse dans la salle Banville ; belle assistance malgré l'heure (11h30 - 13h30). 
Mme VOYNET, dont l'expérience en politique n'est plus a démontrer, nous a assuré de son soutien et prodigué quelques conseils dans notre lutte contre ce projet dévastateur sur le plan environnemental et économiquement pas viable.

 

Mercredi 07 février

IMPORTANT COMMUNIQUÉ de L'A D S N (adsn58.fr)

 VALORCA, deuxième société à solliciter un droit de concession, a ANNULÉ le 6 février au soir, sans aucune explication, sa seule réunion publique prévue le JEUDI 8 FÉVRIER 18 H à COSSAYE !

Cette décision arbitraire et méprisante prive la population d'un minimum d'informations sur le projet minier de VALORCA, alors que l'enquête publique se termine le mardi 13 février ! 
L'Association de Défense du Sud Nivernais (A D S N)  ne peut accepter une telle attitude et maintient donc la réunion qu'elle animera ce JEUDI 8 FÉVRIER 18 H COSSAYE.

 

Dimanche 04 février

Enquête d'utilité publique :
L'ADSN rappelle que cette enquête se terminera le mardi 13 février ; il vous reste donc une petite semaine pour écrire et envoyer vos remarques à :
                    Préfecture de la Nièvre
                    Direction du Développement durable et de la coordination interministérielle
                    Bureau de l'environnement et de l'urbanisme
                    40 rue de la Préfecture
                    58026 NEVERS Cedex
A ce jour, dimanche 04 février, la préfecture a reçu très peu de courrier. Certes beaucoup d'entre vous n'ont pas encore reçu l'argumentaire, ce qui ne saurait tarder, mais dès que vous l'aurez, écrivez au plus vite. Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter par téléphone ou par tout autre moyen de votre choix, les personnes actives de l'association ; vous les connaissez maintenant.

Une journée importante à retenir... jeudi 08 février

Le matin, visite de Madame VOYNET
- 9H45 : arrivée à Lucenay ; contact avec les élus et les responsables des associations
- 10H : visite sur le terrain
- 11H : discussion avec les élus et les associations locales
- 12h : point presse
- 12h30 : apéritif offert par la municipalité de Lucenay à la salle Banville

Les personnes disponibles sont les bienvenues.

En fin d'après midi, réunion d'information de VALLORCA, à 18H à la salle des fêtes de COSSAYE

En principe, une seule réunion est programmée. Préparez vos questions.

 

 
Vendredi 2 février 

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, (le G I E C) mandaté par l'O N U, publie son quatrième rapport qui servira de référence pour les 5 années à venir . Ce rapport de synthèse de 10 pages servira de socle à l'action internationale en faveur de la réduction des émissions de GES dans le monde dans le cadre du protocole de KYOTO.

 

Mercredi 17 janvier

JEUDI 18 JANVIER 2007, au cinéma Le Colisée, Cours Anatole France à Moulins à 20 heures :

Réunion publique avec Jean MUSSO, Ingénieur civil des Mines, sur LE PROJET D'EXPLOITATION DU CHARBON à COSSAYE/LUCENAY.
Organisation : Allier Nature, Les Verts 03 et 58, ADSN et SNE.

Le thème de cette réunion publique sera :

LE PROJET D'EXPLOITATION du CHARBON à Lucenay/Cossaye

Pollution sans frontières : gaz à effet de serre, impact sur les riverains et milieux naturels : poussières, consommation en eau, exposition aux lignes THT... 
Quels enjeux et alternatives énergétiques, Les emplois de demain avec les énergies renouvelables...

 

Samedi 13 janvier

Les statuts de VALORCA ont été déposés le 10 janvier 2007 ; Il n'est jamais trop tard pour... mal faire !  (J. Montégut)

Il y a du nouveau sur le projet VALORCA ; le contenu de ce projet, déposé en mairie, et pour lequel la seconde enquête d'utilité publique démarre demain, est sur le site dans la page "les projets que nous combattons ".

Comme pour la première enquête d'utilité publique, nous vous tiendrons au courant et nous vous aiderons.

 

Vendredi 12 janvier

Hier, jeudi 11 janvier, à Nevers :

- La S E R E N a présenté son projet et son film aux représentants des Caisses Locales du CRÉDIT AGRICOLE de la Nièvre en évitant soigneusement les sujets qui posent problèmes.
- L'A D S N a pu s'exprimer et réitérer ses questions toujours sans réponses : impacts, eau , pollution, déchets, CO2, SO2, NOx, Radon, micro-poussières, etc.
- Tout cela ne semble pas émouvoir les patrons du CRÉDIT AGRICOLE qui considèrent que ce projet est une chance économique pour un département sinistré mais qu'il faut être vigilant sur les conséquences écologiques !
En clair " on ne se mouille pas ". Nous n'aurons donc aucun soutien du CRÉDIT AGRICOLE.

N B : Le Président du Conseil Général, M. CHARMANT, nous a expliqué que son Observatoire était parfaitement objectif..... et notre protestation polémique !

 

Vendredi 05 janvier 2007

LE CRÉDIT AGRICOLE ET LE CHARBON...

Monsieur François THIBAULT, Président du Crédit Agricole Centre Loire, réunit ses Présidents, Secrétaires et Administrateurs des Caisses Locales le jeudi 11 janvier 14 h 30, Espace Bernadette, 34 rue St-Gildard à NEVERS, pour " une présentation factuelle des éléments du projet " de Cossaye, Lucenay, Toury, avec la S E R E N.
Notre demande d'intervention, pour une meilleure objectivité, a été acceptée.

L'A D S N remercie le Crédit Agricole.

 

Mercredi 03 janvier 2007

Les membres du bureau de l'ADSN, son président et les webmasters présentent à tous les adhérents de l'association et à tous les visiteurs du site leurs meilleurs voeux pour la nouvelle année ; que celle-ci vous apporte tout ce dont vous rêvez, santé en premier et satisfactions tant sur le plan personnel que professionnel.
 
                                                                                              

 

Vendredi 22 décembre

L'OBSERVATOIRE du Conseil Général : GAG ou SCANDALE !

Messieurs PAUL et CHARMANT avaient promis publiquement un Observatoire comprenant : Des SCIENTIFIQUES et DES EXPERTS , DES SPECIALISTES NEUTRES et RECONNUS.
La composition annoncée le vendredi 15 décembre : 24 membres politiques, aucun expert.

Il y aura, au minimum 15 MEMBRES qui se sont déclarés officiellement favorables au projet, refusant le moindre débat technique et qui répètent inlassablement les mêmes arguments obsolètes !
5 Conseillers Généraux ; 2 Conseillers Régionaux ; 1 membre de l'Amicale des Maires ; 3 membres des Chambres Consulaires ; 1 membre de l'Association de Pays ; 2 amis de M. Hourcabie et M. Charmant !

Notre jeu : Trouver les noms ; nombreux prix !

" Un observatoire qui se veut indépendant, transparent et soucieux de l'intérêt général " déclare sérieusement le Journal du Centre avec un titre plus qu'indécent MEME LES ANTI CHARBON EN FERONT PARTIE !

Merci, Messieurs pour les strapontins !!!

Pour gagner du temps, nous vous donnons la réponse du Conseil Général : " Vous êtes médisants ! Nous allons consulter les plus grands experts et nous ne manquerons pas (avec le concours du JDC ! ) d'informer la population après avoir censuré ce qui ne nous plait pas "

Joyeuses fêtes et à l'année prochaine !

ADSN BP 5 58380 Lucenay les Aix adsn58.fr

Jean MONTÉGUT

 

Jeudi 14 décembre

Compte rendu et remarques concernant la réunion de Dornes du 12 décembre par M. Montégut président de l'ADSN

 Le Parti Communiste avait invité un conférencier, ingénieur en chef des Mines AntoineTristan MOCILNIKAR, conseiller auprès du Délégué Interministériel au Développement Durable. Son Rapport " Le charbon propre, mythe ou réalité " est sur notre site.

Son exposé, fort documenté, nous a fait faire le tour du monde des ressources fossiles, des gaz à effet de serre (GES) et de la prise de conscience des Etats. Les réserves fossiles mondiales sont identifiées : 64% pour le charbon, 18% pour le pétrole, 18% pour le gaz. Les gros consommateurs de charbon, USA plus Chine 53 %, sont les plus gros pollueurs puisque le charbon est responsable de 40 % de la pollution CO2. La Chine avec ALSTOM et d'autres entreprises, construit une centrale " pas propre " chaque semaine ! 

 L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) demande des efforts plus qu'importants dans la réduction des émissions de GES et dans le captage-stockage du CO2, préalable à toute autorisation future d'exploiter. Tous les acteurs industriels : ALSTOM, Air Liquide, ARCELOR, TOTAL, EDF, GDF, SIEMENS, RWE, VATTENFALL, BRGM, IFP, ADEME, etc. sont mobilisés. Des projets sont financés : PICOREF, RECOPOL, CASTOR, SACS. M. MOCILNIKAR est, nous semble-t-il, optimiste sur les délais de recherche et développement (R&D). Le CAPTAGE, qu'il soit précombustion, oxycombustion ou post combustion n'en est qu'au stade expérimental. L'IFP pilote un projet de 30MW à EJSBERG, capte le CO2 et… le rejette dans l'air ; VATTENFALL a un projet de 30 MW, TOTAL un projet de 50 MW à horizon 2008/2010 ; la Norvège travaille sur le gaz . Et passer de 30 à 1000MW ne devrait pas se maitriser en 2 ou 3 ans ! 

Quant au STOCKAGE, c'est la grande INCERTITUDE. Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) est chargé de trouver des terrains ; on injecte du CO2 dans les bassins de sel en Norvège, au SAHARA, et en Mer du Nord sans avoir le recul nécessaire pour en tirer des conclusions. ET on ne parle pas des COUTS ! Les experts retiennent plutôt un délai de 15/20 ans pour la maîtrise du stockage et de la centrale véritablement propre. 

Ce genre de réunion technique, ne doit pas nous faire oublier tous les autre problèmes sans réponse : exploitation souterraine ou à ciel ouvert, l'eau, les poussières, les lignes THT, le radon, les camions et surtout UN ENORME TROU - UN TRAUMATISME - UNE CATASTROPHE ECOLOGIQUE ! Personne ne s'est soucié de la santé ou des habitants.

Au moment où nous apprenons la recevabilité du projet VALORCA et donc une enquête publique en janvier 2007, nous allons devoir nous retrousser les manches.

 

Samedi 09 décembre

Le Directeur Général de la Caisse des Dépôts et Consignations qui participe à hauteur de 20% dans le capital de la SEREN, M. Francis MAYER, 56 ans, est décédé ce jour. Nous continuerons à exprimer notre désapprobation à M. le Ministre de l'Industrie mais nous nous abstiendrons d'écrire à la C D C.

 

Samedi 02 décembre

Rappel : Réunion à Dornes le mardi 12 décembre à 18h à la salle des fêtes "Avenir et indépendance énergétique, charbon, CO2..." en présence de Vladimir Brones, ingénieur en retraite du commissariat à l’énergie atomique et d'Antoine Tristan Mocilnikar, Conseiller expert dans l’économie des filières énergétiques auprès du Délégué Interministériel au développement durable.

 

Vendredi 01 décembre

A voir absolument même si vous n'êtes pas amateur de cinéma, le film d'Al Gore passe au cinéma CINEAL à Decize.

- mercredi 06 décembre à 20 h 30
- jeudi 07 décembre à 20 h 30
- dimanche 10 décembre à 17 h et 20 h 30
- lundi 11 décembre à 20 h 30
- mardi 12 décembre à 20 h 30

 

Mardi 28 novembre

Voici les chiffres officiels, donnés par la préfecture, de la première enquête publique :

C'est finalement 72 contributions sur registre et 882 lettres ; soit un total de 954 réponses.

 

Samedi 25 novembre

Réunion à Dornes le mardi 12 décembre à 18h à la salle des fêtes "Avenir et indépendance énergétique, charbon, CO2..." en présence de Vladimir Brones, ingénieur en retraite du commissariat à l’énergie atomique et d'Antoine Tristan Mocilnikar, Conseiller expert dans l’économie des filières énergétiques auprès du Délégué Interministériel au développement durable.

 

Mardi 14 novembre

GRANDE MANIFESTATION D'OPPOSITION DE L'A D S N  à NEVERS, avant la fin de l'enquête publique le 14 novembre.
Quelques brouettes de charbon pour la préfecture et le Conseil Général, beaucoup de pancartes et de slogans scandés dans les rues de NEVERS par 180 joyeux participants.
Nous avons remis nos doléances, nos 750 pétitions et un paquet de lettres au directeur de cabinet du préfet. Pendant ce temps, la manifestation se déplaçait, avec son charbon, devant le Conseil Général. Nous en avons profité pour redire notre opposition au Vice Président du Conseil Général. Nous avons montré notre détermination ; c'était le plus important.
Toutes nos félicitations à tous : 70 participations sur le registre de l'enquête publique, 658 lettres avant le courrier du 14 novembre.
Nous remercions aussi le personnel de la Préfecture, affecté à l'enquête publique, pour sa courtoisie et sa disponibilité
.

 

Samedi 11 novembre

Il y a du nouveau sur les pages "le projet que nous combattons..."  et  "ils l'ont dit..." ; allez les lire !

N'oubliez pas lundi, grande et importante manifestation à Nevers (voir ci-dessous). Il ne faut pas baisser la garde sous prétexte que M. Hénin se retire !
La SEREN continue, VALLORCA entre dans la danse... notre combat continue et nos soucis aussi perdurent !

 

Vendredi 10 novembre

Paru dans le journal du Centre...
M. Hénin se retire du projet... mais la SEREN continue !

A voir absolument même si vous n'êtes pas amateur de cinéma, le film d'Al Gore aux MARINIERS à MOULINS 

Ce soir, vendredi à 20 h30 
Samedi 11 novembre à 14 h30 et 19 h30
Dimanche 12 novembre à 14 h30 et 20 h30

 

Jeudi 09 novembre

Deuxième demande de titre minier pour la concession LUCENAY - COSSAYE

VALORCA (Société en constitution, président Daniel CAILLE), ses actionnaires (ou futurs actionnaires), la société Daniel CAILLE SAS, SINEQUANON et les fonds communs de placements ALOE ENVIRONMENT seront réunis dans un groupement disposant des ressources techniques et financières leur permettant de mener à bien ce projet.

C'est pourquoi ils sollicitent l'octroi d'un titre minier !

Pour info, Daniel CAILLE, ancien élève de Polytechnique et des Ponts et Chaussées, est président de DANIEL CAILLE SAS, de SINEQUANON et de VALORCA.

Leur projet :

- Exploitation préliminaire du grisou (méthane)
- Puis exploitation du charbon soit sous forme souterraine (avec 1 terril) soit à ciel ouvert (avec 4 terrils)

Après lecture du dossier, on en retient :
  - qu'il y a très peu d'informations
 
- que celles-ci sont encore plus vagues que dans le dossier de la SEREN voire farfelues
  - que ce projet semble avoir été monté en toute hâte voire bâclé

C'est tellement surréaliste pour un sujet aussi important que l'on peut s'interroger sur le bien fondé et le pourquoi de ce dossier.


Mais le plus ennuyeux, c'est que, en vertu de l'art 27 du droit minier, nous repartons pour une 2ème enquête publique !

 

Mardi 07 novembre

GRANDE MANIFESTATION D'OPPOSITION À LA MINE À NEVERS LE LUNDI 13 NOVEMBRE

Inscrivez-vous avant jeudi soir pour l'organisation et le co-voiturage ; 3 solutions pour s'inscrire :

1 - par Internet en contactant l'adsn (contacter l'association - petite enveloppe jaune ci-dessus)
2 - en vous rendant au centre social de Lucenay ou en téléphonant à celui-ci au n° 03 86 30 52 33
3 - en renvoyant ce courrier à ADSN  BP5  58380 LUCENAY LES AIX  mais faites vite pour le courrier !

Préparez des pancartes ou calicots format moyen (60 x 40 ou 50 x 50) avec comme slogans :

la santé ou le charbon   -   CO2 = effet de serre   -   charbon = poison   -   centrale = pollution   -   non au CO2   -   radon = cancer   -   la vie de nos enfants n'est pas à vendre   -   SEREN = POLLUTION   -   1000 emplois mirages   -   la planète en danger   -   la santé ou le pognon   -   rendez-vous dans 20 ans   -   etc.

 

Jeudi 02 novembre

Dernière réunion  " SEREN - population " organisée par LE PAYS SUD-NIVERNAIS à TOURY-LURCY : Un chapiteau dressé pour l'occasion a permis d'accueillir les personnes intéressées. Les mêmes protagonistes étaient présents à l'exception de M. Charmant remplacé par M. Barbier, Conseiller Général et maire de La Machine.

Comme à Cossaye, les deux films ont été présentés puis le débat s'est engagé. Même si les questions posées à cette soirée l'avaient souvent déjà été lors des deux précédentes réunions, il n'en demeure pas moins que certaines ont mis les dirigeants de la SEREN en difficulté ; des points forts se dégagent :
- le captage du CO2, pas encore au point actuellement au stade industriel, sera PEUT-ÊTRE possible dans ce projet mais à hauteur de 3% seulement.
- le stockage du CO2 n'a par ailleurs pas été évoqué ; de toute façon, lui non plus n'est pas au point !
- le radon, gaz radioactif en concentration conséquente sur Cossaye, doit être pris en compte.
- le président de l'observatoire ne sera pas un homme politique

 

Mardi 31 octobre

Réunion d'information proposée par " Les Verts du département " avec Pierre RADANNE, président DE L'ADEME (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Etaient également présents Wilfrid SEJEAU, Conseiller Régional de Bourgogne et porte parole de Verts de la Nièvre, Guy HOURCABIE Conseiller Général du canton de Dornes et Christian PAUL, député de la Nièvre.

Après un exposé très pédagogique de Pierre RADANNE sur la maîtrise de l'énergie (toutes énergies confondues), la réunion s'est poursuivie par un débat principalement axé sur le charbon.

Selon Pierre RADANNE :
- La France n'a pas besoin de source nouvelle d'électricité avant 2025
- Le captage et le stockage de CO2 ne seront pas au point avant 20 ans
- Le sous-sol de la région ne se prête absolument pas au stockage de CO2
- Si une centrale n'est pas prévue dès le départ pour capter le CO2, son adaptation ultérieure est impossible ou à un coût exorbitant

Lundi 30 octobre

Réunion  " SEREN - population " organisée par LE PAYS SUD-NIVERNAIS à COSSAYE : Comme à Lucenay, la salle était archi comble et les mêmes intervenants étaient présents. Et toujours comme à Lucenay, après le discours d'ouverture du maire de Cossaye, la SEREN a présenté son film de témoignages. Puis l'assistance a exigé de voir le film propagande de la SEREN.
Le débat qui suivit a permis d'éclaircir quelques points (cimetière de Lucenay) mais a aussi permis d'entretenir l'incertitude et l'inquiétude sur d'autres (les problèmes d'eau, de nappe, le CO2, la ligne à très haute tension, etc.).
Une fois encore, la SEREN n'a pas convaincu.
On note par contre un léger changement de ton des politiques ; les plus éclairés commencent à comprendre que les interrogations et le mécontentement de la population se justifient amplement devant l'ampleur de ce projet.

Rappel :

La troisième réunion publique de la SEREN aura bien lieu comme prévu à  Toury-Lurcy le jeudi 02 novembre à 18 h 30.
Mais la population est prévenue, comme la salle est petite, priorité sera donnée aux habitants de Toury-Lurcy.

 

Jeudi 26 octobre

Réunion  " SEREN - population " organisée par LE PAYS SUD-NIVERNAIS : Devant une salle comble, étaient entre autres présents MM HENIN, JACLOT, BESSON de la SEREN, un représentant de la préfecture, les conseillers généraux CHARMANT, HOURCABIE et BARBIER, le député Christian PAUL, les maires de Cossaye et Lucenay et d'autres maires de communes environnantes.

La séance a été ouverte par M. TULOUP, maire de LUCENAY. Celui-ci a exprimé ses inquiétudes, quant à l'avenir de l'usine d'ampoules de sa commune (une centaine d'emplois menacés), si ce projet était mené à terme. La séance a continué avec un film constitué par les témoignages d'un certain nombre de personnes ; celle-ci s'est poursuivie par un débat, parfois houleux, mais toujours correct ; de nombreuses questions ont été posées, peu de réponses claires et précises ont été apportées. Les interrogations et les craintes demeurent ! 

Rappel :

La seconde réunion publique de la SEREN aura bien lieu comme prévu à Cossaye, le lundi 30 octobre à 18 h 30. La troisième réunion aura lieu à Toury-Lurcy le jeudi 02 novembre à 18 h 30.

 

Lundi 16 octobre

IMPORTANT !  IMPORTANT !  IMPORTANT !  IMPORTANT !  IMPORTANT !  IMPORTANT !

  Ce projet " mine + centrale thermique à charbon " a été révélé le  12 août 2006

  La première réunion publique, réclamée depuis cette date, avait été fixée au lundi 23 octobre à LUCENAY, soit plus de deux mois après. La réunion était donc annoncée à la population.

Les organisateurs, M. CHARMANT Président du Conseil Général et la SEREN /MACIF initiatrice du projet viennent ce jour de repousser la réunion au jeudi 26 octobre 18 h 30 à la salle des Fêtes de Lucenay-Les-Aix

Chacun appréciera...    l'adsn

L’enquête publique a débuté aujourd’hui lundi 16 octobre.

 

Samedi 14 octobre

Belle affluence lors de la réunion à la salle des fêtes de Lucenay ; beaucoup de questions ont concerné l'enquête d'utilité publique ; une aide concernant la démarche à suivre et les arguments à produire vous sera prochainement distribuée.
Paru ce samedi, dans le journal du centre, un article de Nelly Ollin, Ministre de l'écologie et du développement durable, qui s'est une fois de plus exprimée contre le projet minier à Cossaye / Lucenay, le jugeant beaucoup trop polluant.

 

Samedi 14 octobre de 15 h à 17 heures à la salle des fêtes de Lucenay les Aix...

L'ASDN organise une présentation commentée du projet MINE + CENTRALE THERMIQUE suivie d'un débat.
Cette présentation vise aussi la population des communes environnantes.

 

Lundi 09 octobre

2 autres réunions publiques de la SEREN sont prévues ; l'une à Cossaye, le lundi 30 octobre à 18 h 30 et l'autre à Toury-Lurcy le jeudi 02 novembre à 18 h 30.

Le 04 octobre, le gouvernement déclare vouloir "alimenter 600 000 logements en énergie propre", financée par UNE TAXE SUR LE CHARBON... !!!

MESSAGE A TOUS CEUX QUI SONT LOIN DE LA MINE :
- Si vous pensez que les habitants de Cossaye, Lucenay, et Toury sont des égoistes qui refusent 1000 emplois temporaires puis 337 pérennes
- Si vous pensez que le principe de précaution de l'art 5 de la CHARTE de l'environnement est inutile (pensez à l'amiante...)
- Si vous pensez que le CO2 et l'effet de serre n'est que pour les autres

Alors ALLEZ VITE VOIR le film d'AL GORE :" LA VERITE QUI DERANGE " sortie le 11/10 et en DVD

Regardez notre rubrique " Ils ont dit ou écrit " et vous serez avec nous dans notre juste combat !

Vendredi 06 octobre

Jeudi 05 octobre, sur RMC, Nelly Ollin, Ministre de l'écologie et du développement durable, s'est clairement exprimée contre le projet minier à Cossaye / Lucenay, le jugeant beaucoup trop polluant.

 

Mercredi 04 octobre

Rappel : la première enquête publique débutera le 16 octobre pour se terminer le 14 novembre. Pour en savoir plus, aller sur la page correspondante.

 

Mardi 03 octobre

Article de Jean-Claude Lebrun, maire de Saint-Laurent-L'Abbaye dans la Nièvre et vice président du Conseil Régional de la Bourgogne.
Il prétend que "les gens se font peur pour rien", que le charbon propre existe, que la technologie de capture du CO2 a fait des progrès et n'est plus une utopie et que les opposants au projet font de la désinformation et de la manipulation.

 

Samedi 30 septembre

Comme prévue la permanence de l'ADSN a eu lieu de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Belle affluence, notamment l'après-midi ; les personnes présentes ont pu, en toute tranquillité et convivialité, s'informer, discuter et adhérer pour celles et ceux qui n'avaient pu le faire auparavant.

Une seconde permanence est prévue à Lucenay ; une date et un horaire précis vous seront communiqués.

 

Jeudi 21 septembre

Ce jeudi 21 septembre à Decize, devant les Conseils municipaux des communes concernées et des communes du bassin sud nivernais, la SEREN a présenté son projet. Il s'est avéré que, finalement, la réunion était publique. Quelques chanceux ou prévenus in extremis ont pu assister à cette réunion !

Après un diaporama élogieux comme on peut s'en douter, le débat a commencé. Questions de l'assistance et réponses bienveillantes, rassurantes et alléchantes de la SEREN se sont succédées.

Quelques questions les ont cependant un peu gênés voire mis en difficulté :

- Le radon, gaz radioactif qui va se retrouver dans l'air, dans la mine et dans les déchets sur le terril... pas de réponse !

- le CO2, sa captation et son enfouissement : ils ont reconnu que cela ne faisait pas partie du projet

- pour l'instant encore beaucoup d'incertitudes sur les limites de la zone, sur les incidences quant aux riverains, sur la centrale thermique elle-même, etc.

En fin de réunion, M. Paul a pris la parole pour nous montrer qu'il pratiquait à merveille la "langue de bois du politique".