Pourquoi nous sommes contre ...

 

Qui sommes-nous ? Les projets que nous combattons... ACCUEIL
Comment adhérer ? L'avancement des projets Quelques photos maintenant...
Ils l'ont dit ou écrit... Première enquête publique Quelques sites intéressants...
Participer à la pétition... Seconde enquête publique Un peu de technique...
Ce qu'en disent les présidentiables... Ce qu'en disent les sénateurs... Ce qu'en disent les députés...
Le Grenelle de l'environnement...    

 

Pourquoi sommes-nous contre ces projets?

 

Voici un aperçu des conséquences qu'il va engendrer. Nos sources de renseignements sont indiquées dans la page " quelques sites intéressants ".

Conséquences sur l'air

Conséquences sur l'eau et le sol

Conséquences sur la santé

Conséquences sur les transports/le trafic routier/l'infrastructure routière

Conséquences sur le paysage

Conséquence sur la qualité de vie/le bruit

Conséquences sur la faune et la flore

CONSÉQUENCES SUR L'AIR


L'air ambiant est composé de 78 % d'azote, de 21 % d'oxygène et de 1 % de gaz rares.
L'homme en respire chaque jour de 12000 à 15000 litres !

La combustion des énergies fossiles crée 2 formes de pollution : gazeuse et solide (poussières)

 

PRINCIPAUX REJETS GAZEUX :

1 - Le CO2 ou Dioxyde de carbone ou gaz carbonique

Produit par la combustion des énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon), le CO2 est le principal « gaz à effet de serre ».
Il est présent naturellement dans l’atmosphère ; les océans et la végétation en absorbent une partie. Mais sa concentration, en constante augmentation, est responsable du RECHAUFFEMENT de la PLANETE.

Voici quelques chiffres significatifs...

        - CO2 rejeté par la future centrale thermique : environ 850 tonnes / heure

        - Capacité de la nature à absorber le CO2 : environ 4 milliards de tonnes / an

        - Production actuelle de CO2 par l'homme : environ 25 milliards de tonnes / an

On comprend mieux pourquoi la planète se réchauffe ! 

Des recherches concernant la capture et le stockage du CO2 comprimé, dans le sous-sol (gisements de gaz ou de pétrole épuisés, mines..) sont en cours. Outre le coût élevé de ces techniques, leur application est loin d’être sans risque !  
On pense que la mise au point de ces techniques (capture et stockage du CO2) demandera encore bien une vingtaine d'années.

2 - Le dioxyde de soufre (SO2)

Avec l'eau, celui-ci se transforme en acide sulfurique (H2SO4) ; il est responsable des pluies acides. Il a aussi des effets néfastes sur la santé (à voir plus loin).

3 - Les oxydes d'azote NOx

Le monoxyde d'azote, le peroxyde d'azote et le protoxyde d'azote, ont des rôles différents sur la pollution et ils sont tous les trois très nocifs ; ils participent grandement à l'effet de serre et à la destruction de la couche d'ozone. Ils ont en outre des effets très néfastes sur la santé (à voir plus loin).

 

LES REJETS SOUS FORME DE POUSSIÈRES :

Ces poussières sont essentiellement :

        - des cendres provenant des rejets de la centrale thermique
        - des imbrûlés provenant aussi des rejets de la centrale thermique
        - des poussières de charbon, de terre et autres minéraux provenant de la mine

Plus ces poussières sont grosses et visibles, plus elles sont salissantes mais moins elles sont dangereuses pour la santé humaine ; par contre, il en va tout autrement pour les animaux qui sont dans la nature et qui, eux, mangent toutes ces poussières.

Selon la nature des poussières, plus elles sont fines, plus elles sont néfastes sur la santé humaine (à voir plus loin).

 

CONSÉQUENCES SUR L'EAU ET LE SOL

 

Impact de la mine sur les eaux souterraines...

Un trou d'une profondeur minimale de 300 mètres sur une centaine d'hectares aura inévitablement des conséquences importantes sur les eaux souterraines (nappe phréatique, sources, puits).
L'eau s'écoule toujours du point le plus haut vers le plus bas. En surface les sols sont constitués de marnes imperméables d'où la présence de nombreux étangs mais en dessous c'est du sable dont la caractéristique principale est de ne pas retenir l'eau. 

CONSÉQUENCES INÉVITABLES : 

- puits et terres agricoles asséchées
- nappe phréatique menacée
- affaissements de terrains et maisons fissurées
- et certainement d'autres nuisances à découvrir...

Impact de la centrale sur l'eau et le sol...

D'une part, pour fonctionner, la mine et la centrale ont besoin de grandes quantités d'eau. Le débit de l'Ozon ne suffisant pas, il faudra aussi puiser dans l'Acolin. Ces deux rivières seront donc déviées et aménagées. L'Acolin devrait aussi récupérer les effluents de la centrale.
On peut facilement imaginer les conséquences sur la faune et la flore (disparition des poissons et autres animaux vivant au bord des rivières).

D'autre part, la centrale rejettera dans l'atmosphère du dioxyde de soufre, des oxydes d'azote et autres métaux lourds qui vont automatiquement polluer d'abord l'air et ensuite le sol (pluies acides, chargées de cendres et métaux toxiques).

CONSÉQUENCES INÉVITABLES : 

- terres et prairies recouvertes de cendres et métaux toxiques qui seront en partie ingérés par les animaux ou pénètreront dans le sol
- accroissement donc des métaux lourds dans le sol
- bio-accumulation dans la chaîne alimentaire (mercure)
- minéraux utiles dans le sol non retenus (calcium, potassium…) 
- croissance moins rapide des plantes (diminution des nutriments) 
- destruction de certaines plantes

 

CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ

 

Le CO2 et la santé...

Certes, le CO2 n'est pas considéré comme un gaz mortel, quoique à haute concentration il est tout de même nuisible à l'homme. Mais c'est surtout indirectement qu'il est le plus nuisible, voire mortel !
Il est le gaz le plus responsable de l'effet de serre et tous les jours on en voit ses effets quelque part dans le monde avec pour conséquences :
- des catastrophes avec des milliers de morts, de blessés, de sans-abris, (canicule de 2003 en Europe, cyclone aux USA...)
- les neiges éternelles qui fondent
- la banquise qui disparaît
- ... la liste est trop longue ! 

 

Le dioxyde de soufre et la santé...

Le dioxyde de soufre est un gaz très irritant pour les muqueuses, les voies respiratoires et la peau ; il a également la propriété d'augmenter les résistances des voies aériennes et de provoquer toux et crises d'asthme.

 

Les oxydes d'azote et la santé...

Le dioxyde d'azote est à classer parmi les irritants respiratoires pour des concentrations faibles ( cas le plus fréquent).

Pour des concentrations plus importantes, il existe un risque non négligeable d'oedème aigu du poumon (OAP) , voire de mort rapide.

En exposition chronique, il augmente la fréquence des maladies respiratoires.

 

L'ozone et la santé...

L'ozone est un puissant oxydant aux effets irritants très importants pour l'oeil et le poumon . On peut observer suite à une exposition prolongée, les signes suivants : larmoiement, irritation, oeil rouge, éternuement, toux, difficulté respiratoire, crise d'asthme, voire OAP (œdème aigu pulmonaire) en cas de très forte exposition.

 

Les micro particules et la santé...

L'inhalation de poussières est à l'origine de pathologies bronchiques diverses surtout chez les personnes sensibles : bronchites chroniques , hyperréactivité bronchique, bronchiolite oblitérante.

Les très grosses particules sont arrêtées au niveau du nez ; les particules comprises entre 2,5 millième de millimètre et 10 millième de millimètre pénètrent dans les poumons ; les particules inférieures à 2,5 millième de millimètre pénètrent dans les alvéoles.

Selon la nature des particules respirées (métaux lourds, cendres, etc.), l'effet sur la santé peut être très dévastateur (cancer). 

 

Les métaux toxiques et la santé...

Plomb, Mercure, Arsenic, Nickel, Cadmium et autres métaux, dispersés par la centrale et la mine sous forme de très fines particules, affectent le système nerveux, les fonctions rénales, hépatiques et respiratoires. Ils sont à classer parmi les substances cancérigènes.

 

Le radon et la santé...

Le radon est un gaz radioactif qui provient de l'ensemble des sols où il existe à des teneurs diverses. Ce gaz est ainsi présent partout dans l'atmosphère terrestre. Le radon lui-même réagit peu sur l'organisme et le risque provient de ses descendants particulaires qui, inhalés avec les poussières, se déposent le long des voies aériennes. Ces derniers irradient les cellules de l'épithélium bronchique, où les dommages provoqués peuvent être source de mutations pouvant conduire à la cancérisation. Les résultats des études expérimentales animales et surtout des études épidémiologiques chez l'homme aboutissent à un résultat sans ambiguïté : le danger posé par le radon est celui du cancer du poumon par inhalation. Ces résultats ont conduit le Centre international de recherche sur le cancer à classer le radon comme cancérogène certain pour l'homme. L'application des études internationales au cas français conduit à estimer qu'il serait responsable de 10 à 30 % des décès par cancers du poumon en France. Ceci en fait le deuxième facteur de risque connu de ce type de cancer après le tabac.

En résumé, la mine, la centrale et leurs conséquences sur notre santé...

- allergies et maladies respiratoires (bronchiolite chez l'enfant, asthme, emphysème, bronchite chronique) 
- risque non négligeable de cancer des poumons
- maladies cardio-vasculaires
- répercussions neurologiques par bioaccumulation dans la chaîne alimentaire (mercure)

 

 

CONSÉQUENCES SUR LES TRANSPORTS / LE TRAFIC ROUTIER / L'INFRASTRUCTURE ROUTIÈRE

Les transports se feront :

- à l'intérieur du site : le charbon sera transporté du fond de la mine jusqu'aux tapis roulants par camions

- à l’extérieur du site :

        - pour acheminer tous les éléments de structures de la centrale, les engins d’exploitation de la mine pendant la phase d’installation du site
        - pour transporter les explosifs à raison de 7,5 tonnes tous les 2 jours
        - pour transporter tous les produits de traitement des gaz (ammoniac, calcaire, etc.)
        - pour transporter les co-produits de la mine (cendres, gypses, etc.),
        - pour évacuer les déchets.

Cette liste n’est certainement pas exhaustive !

Quels que soient les moyens utilisés, gros camions ou convois exceptionnels sillonnant notre réseau routier, l’impact environnemental  sera énorme :

        - nuisances sonores, visuelles
        - pollutions diverses (encore du CO2 et des oxydes d'azote produits par tous les véhicules !)
        - destruction  de la flore et émigration forcée de la faune
        - dangerosité des conditions de circulation

Signalons, en outre, que notre réseau routier actuellement inadapté sera FORCÉMENT reconstruit avec... l'argent du contribuable nivernais !

Il reste aussi un dernier produit à transporter : l'électricité 

100 000 volts ?  200 000 volts ? quelle direction ?

De toute évidence, ce genre de ligne à très haute tension aura aussi un impact sur l'environnement et sur la santé. 

 

CONSÉQUENCES SUR LE PAYSAGE

Les conséquences sur le paysage sont peut-être plus faciles à imaginer quoique la SEREN ne nous a pas encore tout dévoilé !

On sait que la route de Cossaye - Lucenay sera supprimée. Nous aurons donc le choix entre 2 itinéraires à peu près équivalents en longueur. D'une façon comme de l'autre, la distance entre ces deux communes passera de 4 kilomètres à 9 kilomètres. Les commerçants ont quelques soucis à se faire sachant que Cossaye n'est distant de Decize que de 10 kilomètres !

Parlons du trou de la mine !
300 mètres de profondeur... mais il est fort à parier que nous ne verrons pas grand chose... du trou car un cordon de terre, appelé merlon (de toute façon peu esthétique) le cachera.

Parlons de la verse !
Les 250 hectares de bois actuels disparaîtront pour laisser place à une énorme dune de terre et déchets !
Terminés les promenades familiales en forêt, les cueillettes de champignons, la recherche du muguet, le footing dominical, etc.

Parlons de la centrale thermique !
Une tour de refroidissement et une cheminée qui culmineront à environ 120 mètres !

Certes on nous dit que tout sera reboisé ! Mais il ne faut pas être polytechnicien pour comprendre qu'il faudra au moins 30 ans avant d'avoir de nouveau une forêt digne de ce nom !

Il est vrai que, contrairement à la pollution de l'air, seuls les riverains (Cossayais et Lucenayais) seront touchés par ce désastre ; et tous les jours. Les autres, par curiosité, viendront voir une fois puis s'en iront en pensant qu'ils sont bien là où ils sont...

 

 

 

CONSÉQUENCES SUR LA QUALITÉ DE VIE / LE BRUIT

Dans la notice d'impact, il est précisé que les riverains pourront être gênés :

- par le trafic des camions et autres convois spéciaux
- par les engins de défrichement, de terrassement, d'aménagement du site
- par les roues pelles et tapis roulants
- par les tirs de mine, pouvant générer des vibrations
- par le bruit de la centrale thermique elle-même
- par l'éclairage pendant la nuit
- par les poussières, cendres, fumées

et toujours dans la notice d'impact, les solutions qu'ils préconisent sont :

- de prendre des précautions !
- de faire des mesures de nuisance !

 

CONSÉQUENCES SUR LA FAUNE ET LA FLORE

 

Le bruit continuel (jour et nuit), le va et vient des camions, les explosions répétitives, la disparition de la forêt, des prairies, des taillis, des haies, les rivières détournées, canalisées, bétonnées, des cendres chargées de métaux lourds auront inévitablement un impact très important sur la faune et la flore.

- disparition de la faune par destruction ou migration 
- accumulation  des différents polluants dans les organismes par ingestion
- bouleversement de l'ECOSYSTEME