Site officiel de l'ADSN, Association de Défense du Sud Nivernais

 

 

Linc Energy Ltd

Link Energy est une société australienne, créée en 1996.
Elle possède un portefeuille diversifié qui comprend le pétrole, le gaz, les schistes et le charbon. Société cotée sur les marchés en Australie (ASX: LNC) et aux Etats Unis (OTCQX: LNCGY).
LINC ENERGY LTD fait partie d'un groupe de 10 sociétés.


Les principaux dirigeants :
Directeurs
M. Peter Bond Directeur général
M. Adam Bond
Mr Ken Dark Président et administrateur
Mr Craig Ricato Directeur Executif
Mr Jon Mathews Directeur Non-Executif
Mr Lim Ah Doo - Directeur Non-Executif
Mr Koh Ban Heng - Directeur Non-Executif

Scott Boussard, président de la division Pétrole et Gaz depuis Octobre 2011 remplacé en avril 2014 par Bill Young,
Jude Rolfes, chef financier de la division Pétrole et Gaz.
Corri Feige, Responsable de l'Alaska .
Michael Mapp, président de la division charbon depuis février 2012 (ancien chef des mines de charbon en Tanzanie et en Australie) .
Jason O'Rourke chef de R&D de la division charbon.
Greg Gleeson, chef d'opération de la division charbon.

Les sites exploités par Linck

Linck exploite :
- Pétrole et gaz classiques aux Etats-Unis : Alaska (champ de pétrole Umiat depuis 2012), le Texas et la Louisiane (13 champs de pétrole) et le Wyoming (3 champs de pétrole près de Glenrock) .
- Charbon dans le bassin de haute silésie en Pologne
- UCG en Pologne (2014), en Ouzbékistan (Yersotigaz détenu à 60% par Linc), Chinchilla en Australie (site pilote de 1999 à 2013), Royaume Uni en collaboration avec UK Coal Mining Ltd depuis octobre 2011 (Ces sites concernent les bassins houillers de Warwickshire, Yorkshire et Leicestershire).

Meg Chem en Afrique du Sud, avec une centrale pilote GTL.
Signature d'un accord avec Exxaro Ressources pour le développement conjoint d'un projet UGC en Afrique sub-saharienne. Les premiers tests devraient avoir lieu en 2017.



La société australienne souhaite implanter une unité de gazéification souterraine de charbon sur le gisement de Lucenay-Cossaye. Elle a présenté une "proposition d'évaluation sociale et technique" en mai 2013 auprès du Ministère du Redressement Productif.

Dans le document remis au Ministère, elle évoque 1000 emplois au cours de la phase de construction et 500 emplois pendant la phase d'activités. Le gaz extrait serait transformé en carburant, énergies ou produits chimiques.
La société Linc Energy propose au gouvernement français un partenariat et sollicite sa participation à hauteur de 50% dans les études nécessaires, pour étudier la compatibilité du charbon à la technique UGC (Underground Gasification Coal).
Bien entendu, il s'agit d'une technologie sûre et propre écologiquement...

Le revers de la médaille

La société Linc Energy est poursuivie par le gouvernement australien pour atteintes à l'environnement. Suite à une enquête du gouvernement de neuf mois, le projet fait maintenant face à une amende potentielle de 2 millions de dollars pour "préjudices graves à l'environnement". (Source : Mining australia) Les principales charges retenues sont l'odeur de gaz émanant du sol et un risque de contamination des nappes phréatiques et des incidences sur la santé humaine. Le procès se déroulera le 28 mai prochain. Le procès ayant été ajourné, il faudra attendre le 23 juillet.
Rappelons qu'en Australie dans le Queensland, deux autres sociétés ont mené à la même période des projets pilotes UGC. La société Kingaroy Cougar a été contrainte de fermer en 2011 à cause de la contamination des eaux.

Un groupe de scientifiques indépendant a rendu un rapport en juin 2013 concernant les essais de gazéification de charbon en Australie. Ils ont conclu que les projets UGC ne pouvaient pas être mis hors service en toute sécurité et qu'il y avait un problème de contamination des eaux. Pour voir ce rapport (en anglais) - fichier pdf

Plus proche de nous, la société CLEAN COAL, dont la directrice générale est Catherine Bond, a reçu les permis indispensables de l’Autorité du charbon du Royaume-Uni pour exploiter cinq sites à l’aide de la technologie de "gazéification souterraine du charbon". Les sites sélectionnés par Clean Coal se situent à 10 kilomètres des côtes de Sunderland, Grimsby et Cromer (en mer du Nord), de Canonbie (près d’Annan, de l’autre côté de l’Ecosse) et de Swansea (à l’entrée du canal de Bristol). La Commercialisation était prévue entre 2014 et 2015



Quels sont les impacts environnementaux de cette méthode ?



          Copyright ADSN 2010