Site officiel de l'ADSN, Association de Défense du Sud Nivernais

 

 

LE TRANSPORT DU CO2

 

Le Transport du CO² 

Les installations industrielles émettrices de CO2 ne se trouveront pas forcément à l'endroit d'un site géologique apte au stockage souterrain de ce gaz. Il conviendra donc de le comprimer et de le transporter sur plusieurs dizaines à centaines de kilomètres, de préférence à l'état supercritique : en effet, dans cet état son volume est réduit (proche de celui du CO2 liquide) tandis que sa viscosité reste proche de celle d'un gaz, ce qui limite les pertes de charges.

Les scénarios de risques associés à ce type d'installation sont connus et bénéficient de l'expérience  dans le domaine du transport de gaz naturel.

Le coût de l'acheminement par gazoduc et par voie maritime a été évalué ; il est toujours fortement fonction de la distance parcourue et de la quantité transportée. Dans le cas des gazoducs, le coût varie selon plusieurs facteurs: conduits sur la terre ferme ou en mer, degré d'encombrement du secteur, présence de montagnes, de fleuves ou de sol gelé. Tous ces paramètres peuvent doubler le coût par unité de longueur, voire le majorer davantage dans les zones habitées. L'acier occupant une grande place dans le prix de revient d'un conduit, toute fluctuation des prix (qui ont doublé entre 2003 et 2005) pourrait avoir une incidence sur les aspects économiques du projet. Dans le cas du transport maritime, le volume des citernes du navire et les particularités des installations de chargement et de déchargement déterminent en bonne partie le coût global

Le transport de CO2 par canalisations dédiées existe déjà aux Etats-Unis où plus de 40 millions de tonnes sont transportés chaque année au travers d’un réseau de conduites de 2 500 km. Le CO2 doit alors être comprimé à une pression minimale de 73 bars pour atteindre l’état supercritique et une forte densité, proche de l’état liquide. Au delà de certaines distances (500 à 1 000 km, selon les sources), le transport par navires apparaît plus économique. Le CO2 est alors transporté sous forme liquide.

Le coût du transport est compris entre 2 et 3 €/t CO2 pour 100 km

Pour transporter du CO2 par gazoduc dans des zones habitées, il faut prendre garde à l'itinéraire à suivre, à la protection contre la surpression, à la détection de fuites et à d'autres facteurs de conception.

 

 

 

    Copyright ADSN 2010